? Nos panneaux

Descriptif du mur isolé paille

Nos caissons se font sur mesure suivant les plans du bâtiment établis par l’architecte.
Notre équipe se charge d’échanger sur la conception afin de faire correspondre au mieux le bâtiment avec nos caractéristiques d’assemblage.


Panneaux Activ Paille

Etapes de fabrication

  • Assemblage des caissons

La première étape consiste en la préparation des ossatures bois pour murs ou planchers. C’est à partir de cette étape que les découpes pour ouvertures : portes, fenêtres, baies vitrées avec ou sans volets roulants peuvent être réalisées. Il y a deux châssis de préparation, le premier pour les murs et le second pour les planchers.

Sur ces châssis il y a des systèmes de cales et butées réglables pour garantir la précision des assemblages et travailler plus rapidement. En plus des châssis, des cales de positionnement des poutres intérieures ont été développées. Elles permettent là encore de garantir la précision d’assemblage et de pouvoir travailler plus rapidement.

  • Le remplissage

Une fois les caissons préparés, ils sont ensuite présentés devant la machine de remplissage automatisée. Le remplissage des ossatures avec les bottes de paille peut se faire jusqu’à des cadences de 30 m² par heure de production avec une seule personne.

C'est après cette étape qu’il est également possible de réaliser les réservations pour les arrivées ou évacuations d'eau par exemple. On procède par carottage avec un outil développé spécialement pour cet usage.

A l’endroit des ouvertures (portes, fenêtres, baies vitrées…) lorsque les dimensions d'une alvéole sont inférieures à celles d'une botte de paille, nous utilisons de la laine de bois en remplissage ou de la ouate de cellulose insufflée. Ce choix de matériaux permet un gain de temps tout en conservant une performance technique du produit et un isolant biosourcé.

Technique de mise en œuvre de cette construction et délais de chantier

Il est important de rappeler que l’ensemble des étapes de la construction sont réalisées selon les Règles Professionnelles de la Construction Paille. Il faut notamment disposer d'une formation dite « Pro Paille » pour pouvoir réaliser la mise en œuvre de construction paille.

  • Le transport

Les éléments de bois sont transportés sur chant pour les murs et à plat pour les planchers, par transport routier.
Le grutage est ensuite réalisé à partir de moyens de levage adaptés.

  • Les fondations

Il est possible de travailler sur des dalles en béton, sur du radier ou sur des pieux. La légèreté du système constructif (moins de 100 kg par m² d’enveloppe) permet en effet d'alléger les fondations. Sur le premier chantier démonstrateur, la pose s’est faite sur des pieux vissés, qui dans ce cas précis, a été beaucoup plus rapide à mettre en œuvre qu’un terrassement assorti d'une dalle. Et cela s'est avéré également bien moins coûteux.

  • La pose des murs

Une fois les fondations réalisées, il est possible soit de poser les murs sur les dalles, soit fixer un sommier sur les pieux sur lequel les murs seront ensuite posés et fixés par le biais d’équerres et de visserie. Suivant la taille du chantier une structure primaire peut être réaliser (bois, béton, acier) nos ossatures viendront se poser contre la structure afin de réaliser l’enveloppe isolante du bâtiment. Il est donc possible de réaliser n’importe quel type de chantier.

Un des intérêts majeurs de ce type de système constructif est la quasi-absence de déchets durant les phases de chantier car tout est préfabriqué en atelier. Les seuls déchets sont générés par les papiers de protection des films et adhésifs de traitement de l'étanchéité à l’air. Pour la suite des opérations, tout dépend du type de toiture qui a été choisie et du type de finition attendus. Il y a possibilité de réaliser des toitures terrasses ou des toits en pente avec ce système constructif, pour pouvoir aménager les combles.   

  • Pose des fenêtres

Les fenêtres peuvent se poser en atelier ou sur chantier avec une pose en tunnel ou en applique selon les besoins.

  • Début des finitions intérieures

Pour les finitions intérieures, le travail de second œuvre est identique à n'importe quel type de chantier. Le passage de gaines peut s’effectuer dans le vide technique que l'on peut laisser entre les plaques de contreplaqué et un doublage type rail/placo plâtre.


Un système constructif aux atouts multiples :

  • Un système adaptable aux besoins du client
  • Rapidité de mise en œuvre
  • Faible demande de main d’œuvre en comparaison des systèmes constructifs en paille classiques
  • Légèreté du système constructif
  • Coûts plus faibles que les systèmes constructifs en paille classiques
  • Réduction des déchets sur le chantier
  • Travail de second œuvre identique aux chantiers classiques (pas d’impact sur la mise en œuvre des autres postes)

Points de vigilences :

  • Un transport atelier-chantier via des poids lourds
  • Des moyens de levage adaptés nécessaires
Construction maisons en paille